Campagne contre les reprises de logement

16 novembre 2017   |   Publié par : Equipe   |   Accueil

Nous sommes dans la période des demandes de reprises de possession de logement. Effet, la loi autorise un propriétaire, ou un couple de propriétaire, à reprendre un logement pour s’y loger ou pour y loger leurs ascendants direct (père, mère) ou leurs descendants direct (fils, fille) ou toute autre personne dont ils sont le principal soutien (ex. oncle malade).

Dans le cas d’un bail de 12 mois, le propriétaire peut envoyer cet avis au moins six mois avant la fin du bail. Si vous recevez un avis de reprise de logement, il est très important de nous le signaler au 514-597-2581. En effet, nous surveillons de très près ce type de procédure de la part des propriétaires puisque la majorité des locataires victimes d’une reprise de possession occupent leur logement depuis plus de 10 ans.

Il est clair pour nous que les propriétaires utilisent largement cette disposition légale pour évincer les locataires de longue date qui ont un loyer inférieur au prix du marché afin de relouer le logement à un loyer considérablement plus élevé. Les conséquences de cette pratique sont très graves pour les ménages à faible revenu, les forçant souvent à quitter le quartier Rosemont pour déménager dans des quartiers limitrophes où les loyers sont moins chers.

Refuser une reprise de logement c’est non seulement s’assurer d’obtenir une indemnité raisonnable à la Régie du logement dans le cas ou elle serait autorisée, mais c’est également une initiative personnelle visant à freiner la gentrification du quartier; c’est-à-dire le départ des résidents de longue date, souvent à faible revenu, et leur remplacement par des locataires beaucoup plus aisés financièrement.

Le Comité est en campagne d’information sur les reprises de logement et environ 2000 feuillets seront distribués dans des secteurs précis de Rosemont afin de sensibiliser les ménages locataires à cette atteinte au droit au maintien dans les lieux. Voir également notre fiche thématique : Mon proprio veut reprendre mon logement.

Articles Précédents